agnieszka.fr : Po prostu Agnieszka, która we Francji mieszka… :)

Home || Textes || Photos || Vidéos || Contact

Opowiadania (Nouvelles) - Wiersze (Poèmes) - Dziennik (Journal) - Inne (Autres) : Traditions polonaises

Pâques polonais : traditions de Pâques en Pologne

Pâques est une autre fête traditionnelle qu'on célèbre dans de nombreux pays. En France, Pâques semble moins importante que la fête de Noël, du moins elle est moins "médiatisée" - je veux dire par ce mot que les commerces divers font moins de publicité, peut-être parce que ce n'est pas une occasion ... d'offrir des cadeaux ... ? Et en Pologne ? Voyons par le court texte qui suit et que je viens d'écrire à nouveau en ce février 2018 – le précédent étant conçu pour mon site de l'époque en 2007 et recopié par d'autres sites et blogs, un nouveau regard s'imposait après toutes ces années - comment les Polonais fêtent Pâques.

Pâques en Pologne


Le temps qui s'adoucit après un hiver froid, les premiers rayons du soleil et le ciel bleu en mars ont été toujours les signes précurseurs de la plus belle fête de l'année : Pâques. Et la plus grande. Pourquoi ? Dans l'idée générale, on pense à Noël comme à la plus grande fête, si belle avec ses décorations lumineuses. Pourtant c'est Pâques qui est la fête le plus liée à la renaissance de la vie qui se réveille après une longue nuit d'hiver où les couleurs de la nature deviennent de plus en plus éclatantes et c'est pourquoi elle est la plus belle. Et la plus grande car elle est le symbole de la vie ressuscitée, de la triomphe de la vie sur la mort, de sa force et de la promesse de la vie éternelle.


En Pologne Pâques est beaucoup fêtée, autant que Noël, voire plus. De même que Noël, elle est aussi très riche en symboles dont chacun possède une signification liée à la renaissance de la vie, au bonheur et à la richesse des vivres.


La tradition de Pâques en Pologne


Pâques arrive avec le printemps et les grandes préparations commencent en général par … le grand ménage de printemps, bien sûr ! C'est côté laïque car dans la religion catholique le temps de Pâques commence déjà avec le carême qui prépare spirituellement à célébrer la résurrection de Jésus.


Les temps forts de la période préparatoire sont la retraite et les célébrations des Rameaux suivies par celles de la Grande Semaine.


Le dimanche avant Pâques, tout au long de la journée, les rues des villes et villages polonais sont parsemées des gens qui se rendent à l'église avec dans les main des palmes de toutes sortes : dès très sobres branches de saule à de très colorées palmes crées à partir des branches diverses, fleurs, rubans, etc. Et des toutes les tailles. C'est Niedziela Palmowa – Dimanche de Palme – et ces palmes seront ensuite accrochées dans les maisons afin de les protéger. Puis, la Grande Semaine offre de nombreuses possibilités de participer à des messes et des rencontres à l'église.


Il est important de ne pas oublier que les jours avant Pâques on ne mange ni d’œuf ni de viande, ces deux aliments seront présents en abondance sur la table de Pâques.


Le samedi avant Pâques – Wielka Sobota – dès le matin de très courtes célébrations à l'église accueillent des gens venus pour faire bénir leurs corbeilles avec la « święconka”, la nourriture qui sera partagée entre les convives durant le déjeuner du lendemain commençant ainsi une grande fête qui exprime la réjouissance de la novelle vie qui recommence. C'est d'une règle générale le privilège des enfants de porter cette corbeille qui est très souvent beaucoup décorée et fait le bonheur des plus petits qui marchent fièrement avec leur koszyczek à l'église pour le présenter au prêtre qui le bénira.

Que contient la corbeille ? Quelque soit la région, les aliments obligatoires restent des œufs durs, du pain, du saucisson et du sel. On y ajoute aussi du raifort, des gâteaux, des chocolats, un agneau en sucre, d'autres viandes, du miel ou même des fruits.

Les corbeilles sont de toutes les tailles possibles, certaines très remplies avec de la nourriture et d'autre juste le minimum. Autrefois en campagne, le prêtre venait dans les familles y bénir les tables entières.

Une fois la corbeille avec święconka de retour à la maison, tous les travaux de préparation sont supposés d'êtres terminés car à partir de ce moment on consacre tout le temps à la réflexion et à l'attente de la résurrection du Christ. On peut s'autoriser tout de même une tradition très aimée par les enfants : la décoration d'œufs. Pour cela, on utilise des techniques très variées comme la cire d'abeille, le trempage dans des colorants naturels comme les épluchures d'oignon ou le jus de betterave.

Le matin de Pâques on se lève tôt pour aller à la messe, puis dès le retour à la maison, on peut commencer le déjeuner de Pâques. Le grand déjeuner car parfois il dure plusieurs heures, voire se prolonge en repas du soir.

La table de Pâques est très colorée : très souvent les couleurs dominantes sont avant tout le vert, le jaune et le blanc complétées avec des couleurs pastels comme lilas, bleu ciel, rose, beige, ivoire mais aussi avec des couleurs vives comme du rouge, bleu profond ou orange.

Les couleurs ont une très grande importance dans la fête de Pâques en Pologne où chaque couleur est un symbole. Le choix des couleurs permet ainsi d’exprimer ses sentiments et ses attentes. C'est pourquoi il faut en tenir compte en décorant des œufs, notamment ceux qu'on a envie d'offrir à ses proches mais aussi ceux qu'on va consommer soi-même, en espérant alors que cela nous portera la chance ou assurera une bonne santé.

Ainsi, le jaune donne la joie et la force, de même que l'orange qui en plus signifie aussi la franchise et la cordialité, la bienveillance. Le rouge c'est le sang de Christ et un signe de passion et d'amour. Le bleu symbolise le ciel, bien évidemment et l'air frais, la santé. Le violet est durant le carême la couleur de deuil et signifie donc la fin d'une étape et le passage dans une étape suivante. Le vert c'est l'espoir, une nouvelle vie, une énergie positive pour des nouveaux projets et envie de trouver un équilibre. Le marron c'est la force, l'endurance, la persévérance. Le noir c'est le symbole de l'éternité, de mémoire, il permet d'exprimer l'importance d'une personne dans notre vie mais aussi de se débarrasser des sentiments négatifs.

Que trouve-t-on sur la table de Pâques en Pologne ? Le menu et la décoration varient selon les régions et les familles, cependant on retrouve sur la plupart des tables polonaises : des œufs décorées, un agneau en sucre, des gâteaux divers comme des babas ou des mazurkas, des plateaux avec des charcuteries, des viandes rôties diverses - du jambon, du rôtis, du poulet, des terrines de viande et des légumes, des salades – y compris la célèbre salade polonaise – kaczy żer - qui ressemble à la macédoine, des soupes comme barszcz biały ou żurek, du raifort, des plats divers aux œufs et bien sûr, la święconka qui va ouvrir le repas.

Une fois tout le monde rassemblé autour de la table, les convives se lèvent et après une courte prière, partage la święconka. Puis, c'est en général le tour de la soupe et ensuite, on enchaîne avec les viandes chaudes.

Le lendemain, c'est Lundi Pâques aussi en Pologne. Le jour commence en général par l'application d'une tradition très ancienne : śmigus dyngus ou lany poniedziałek. Elle consiste à s'asperger d'eau. Cela devrait porter le bonheur. Tout au long de la journée, on voit sur les rues des gens, souvent les enfants, qui essaient d'asperger d'eau les passants.


Autrefois en campagne notamment, śmigus dyngus était une sorte de la Saint Valentin pour les célibataires : les garçons aspergeaient d'eau les filles qui leur plaisaient et les filles leur offraient des pisanki, soit en remerciement, soit pour éviter de se faire asperger, ou de se faire asperger ... encore une fois. Car la journée est longue et les occasions ne manquent pas.


Lundi Pâques c'est aussi le jour des réunions en famille mais aussi le jour où la marraine et le parrain offrent un cadeau à leur filleul(e). C'est aussi le jour des mariages.


Et, bien sûr, le jour où on mange. Il faut consommer tous ces bons plats préparés avec autant de soin !


Auteur : Agnieszka

Première publication : le 10 février 2018 sur le site http://www.agnieszka.fr/




© Agnieszka